Petite plongée dans l'ère Art-Déco

by Marc-Andre Schmid

Même si l'époque que nous appelons aujourd'hui « Art-Déco » est déjà derrière nous depuis un siècle, son impact sur un large éventail de sujets allant de la mode à l'architecture se fait encore sentir aujourd'hui. En apportant un sentiment d'ordre et d'artisanat retrouvés dans un monde marqué par la guerre et la maladie, cette période s'impose comme une oasis de paix et de prospérité entre bellicisme sauvage et ruine économique en apportant un sentiment de démocratisation dans le domaine de l'art, en non seulement en limitant les formes géométriques et la riche décoration aux concepts classiques de l'art comme la sculpture et la littérature, mais en adoptant pleinement l'esthétique nouvellement intégrée dans tous les domaines de la vie quotidienne, transformant des objets autrefois simples comme les meubles et bien sûr les montres en œuvres d'art.

Art-Déco-Interior-Design-Zurichberg

L'Art Déco se caractérise par l'accent mis sur la simplicité et les formes géométriques. C'était une réaction aux excès du mouvement Art Nouveau qui l'a précédé, qui mettait l'accent sur les formes organiques et les décorations élaborées. L'Art Déco, quant à lui, célébrait l'ère des machines et le progrès industriel en incorporant des matériaux modernes tels que l'acier, l'aluminium et le plastique. Il présentait des lignes épurées, des formes épurées et une utilisation audacieuse de la couleur, combinant la machinerie industrialisée raffinée au cours des années de guerre et des décennies précédentes de lutte tendue pour la croissance entre les nations avec l'effort apparemment illimité de se distinguer des péchés des ancêtres. Ces caractéristiques, transformant les sociétés en tempête alors que l'ordre mondial autrefois rigide semblait céder, ont trouvé leur chemin dans la conception des montres, qui sont devenues plus anguleuses, avec des formes rectangulaires ou hexagonales, et moins ornées, atteignant l'équilibre étroit entre l'embellissement effréné et et un simplicisme carrément abrutissant, réunissant ainsi les adversaires si opposés de la production de masse rationalisée et de l'attention infinie portée aux détails.

Jaeger-LeCoultre-Reverso-Art-Déco-Zurichberg

Des personnalités remarquables ont joué un rôle important dans l’élaboration de l’ère Art déco. Raymond Templier, par exemple, était un célèbre créateur de bijoux français qui a adopté le style Art déco dans son travail. Il était connu pour son utilisation de formes géométriques et de techniques innovantes telles que le sertissage de pierres précieuses au ras de la surface du métal, formant un métal qui semble si rigide en œuvres d'art ondulatoires qui semblent contourner tous les obstacles possibles, fusionnant encore une fois deux concepts qui semblent si si rigides. contradictoire et se présente ainsi comme un symbole de cette époque pleine d'opposés apparemment inconciliables comme rien d'autre. L'horloger italien Carlo Ferrara était une autre figure influente, qui a utilisé des designs Art déco pour créer des garde-temps élégants et raffinés.

Raymond-Templier-Jewellery-Design-Zurichberg

L'horloger italien Carlo Ferrara était une autre figure influente, qui a utilisé des designs Art Déco des décennies plus tard pour créer des montres élégantes et raffinées en utilisant une séparation initialement incompréhensible pour l'observateur sur le cadran qui apparaît comme une rupture avec le thème sous-jacent de la réconciliation entre ennemis conspirateurs, les ennemis des épines de guerre sont en ruines et embellissent la simplicité. Mais au second plan, l'effort de se distancer du passé, de remettre en question l'ancien et le retranché et de mettre en évidence le rôle et le but de chacun dans la société, donnant ainsi une touche artistique aux méthodes de fabrication toujours plus efficaces dans les usines en plein essor et en mettant l’accent sur ce sur quoi repose une vie prospère.

Carlo-Ferrara-Date-18ct.-Rosé-Gold-Zurichberg

Parmi les œuvres d'art Art Déco célèbres, citons le Chrysler Building de New York, qui présente une remarquable flèche en acier inspirée des calandres des voitures de luxe dans le but de capturer l'élan de l'industrialisation en constante progression. En greffant le sommet du bâtiment d'ornementations élaborées et en le distinguant ainsi des façades épurées, le gratte-ciel semble atteindre des hauteurs inédites comme un fer de lance du progrès. Un autre exemple est le logo emblématique de Coca-Cola, redessiné en 1929 selon les principes de l'Art Déco, intégrant le nom de la marque dans un design débauché et captivant le spectateur par ses lignes entrelacées.

Coca-Cola-Advertisment-1920s-Art-Déco-Zurichberg

Dans le monde des montres, aucun garde-temps n’est autant associé au début des années 1920 que la Cartier Tank, un morceau d’histoire qui est resté populaire jusqu’à aujourd’hui. Il présente une forme rectangulaire simple et des lignes épurées, empruntant sa structure simple aux chars produits par la guerre industrialisée tout en ne comportant pratiquement aucune décoration inutile, une distinction symbolique par rapport à la plupart des autres œuvres d'art de cette époque qui peut être interprétée comme une critique silencieuse d'un système construit sur l’espoir superficiel d’une croissance sans fin, se précipitant ainsi de manière imparable vers le prochain abîme tout en sortant du pire bain de sang de l’histoire de l’humanité. Le visage laid de la guerre industrialisée a été révélé, et Louis Cartier n'a pas voulu transfigurer cette réalité par des embellissements distrayants.

Cartier-Tank-Art-Déco-Zurichberg

Et comme l'avait prédit Louis Cartier une décennie auparavant, l'ère Art Déco a connu une fin soudaine dans les années 1930, en partie à cause de la dépression économique qui a suivi le krach de Wall Street de 1929. La machinerie du luxe indulgent et de la croissance est censée être L'interminable a englouti tout le monde et a laissé derrière elle une société épuisée, au bord de l'effondrement, alors que le coût de production d'articles de luxe tels que des montres Art Déco compliquées devenait insoutenable pour de nombreux fabricants et que les modèles plus simples devenaient plus populaires. Les conceptions simples comme le char Cartier ont prévalu et alors que les tensions en Europe augmentaient à nouveau et que le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale se rapprochait de plus en plus, les gens se tournèrent vers des préoccupations plus pratiques alors que le monde entier était une fois de plus englouti dans une boucherie sanglante entre des industries soutenues par budgets entiers de l’État.

Great-Depression-Zurichberg

Mais cette esthétique n’a pas été perdue pour toujours dans les livres d’histoire, puisque les marques horlogères ont commencé à faire revivre le style Art Déco au cours des dernières décennies. Certains ont réédité des modèles classiques, d'autres, comme la Cartier Tank, se sont toujours maintenus à l'honneur, tandis que d'autres ont créé des montres entièrement nouvelles rendant hommage aux « Années folles ». Ces garde-temps présentent souvent des boîtiers rectangulaires ou hexagonaux, des lignes épurées et une utilisation audacieuse des couleurs, induisant une fois de plus un esprit d'optimisme dans un marché qui a commencé à éviter les risques de plus en plus fréquemment. Nous ne pouvons qu'espérer qu'un la rétrospection du passé nous permet de retrouver le chemin de conceptions innovantes qui traversent les siècles.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.